xav_ban

En ce weekend de noël, Comixheroes vous propose une rencontre avec Xavier Fournier le rédacteur en chef de Comic-Box, le seul magazine français entièrement dédié aux comics.

Place donc à la 3ème partie où Xavier nous parle de ses projets hors Comic-Box, et de l'éventualité de projets BD.

Pour rappel, vous trouverez la 1ère partie ici et la 2ème par .


Est-il vraiment possible de consacrer sa vie aux comics…

Je te coupe : Je ne consacre heureusement pas ma vie aux comics. Je ne suis pas entré dans les ordres ! J’aime bien les comics, j’imagine que ça se voit. Mais… la vérité c’est qu’il y a bien en général une grosse semaine bouffée par le bouclage, une fois tous les deux mois, où j’ai un peu l’impression d’être Desmond dans la saison 2 de Lost, le gars qui ne sort pas de son bunker. Mais ca reste des périodes isolées. Si je devais choisir, je ne ferais pas passer ça devant certaines autres priorités  liées à mon entourage ou à ma santé. J’ai déjà changé de parcours. Si un jour je devais ressentir ailleurs le même plaisir de raconter des histoires d’une autre manière ou tout simplement si je ne trouvais plus la même motivation dans ce genre ou dans cette profession, je pense que je ne m’accrocherais pas plus que nécessaire… Donc, non, je ne pense pas qu’il est possible, ni même souhaitable, de consacrer sa vie aux comics. Ou à une cause monomaniaque quelle qu’elle soit…

CB80b

… sans jamais en faire ? En clair as-tu des projets BD sur lesquels tu bosses ou que tu aimerais développer ?

Vers 1980 je crois, j'ai lancé avec le cousin dont je parlais plus tôt (hey Jean-Marc !) les aventures d'un certain Dragon Bird dont on a fait cinq numéros. On coécrivait ensemble, il faisait les dialogues et je dessinais. Mais comme j'avais treize ans, ne t'attends pas aux Watchmen. Sinon vers 1992/1993 il m'est arrivé un truc marrant plus directement lié à Marvel. J'avais repéré comment Mark Gruenwald, le numéro deux de Marvel, écrivait des séries comme Captain America. Il faut dire qu'il n'en faisait pas mystère parce que ses pages éditoriales étaient bourrées de détails sur ses méthodes. Un jour je me dis "si je dois écrire à un auteur, autant que ce soit à quelqu'un que je pense cerner". Pas d'Internet, pas de Facebook. Donc je poste une lettre longue de quatre pages en lui expliquant un peu quelles histoires m'avaient intéressé jusqu'ici mais aussi quelles histoires j'aimerais bien voir arriver, dans la logique où il se plaçait. Et j'ai sans doute été un peu trop « intense » dans ma motivation parce que quelques mois plus tard, alors que je ne comptais même pas avoir une réponse un jour, je me prends un courrier à entête de Marvel qui me conseille de proposer formellement des scénarios, avec les coordonnées du gars à qui envoyer mes projets. Le pied, non ? Oui, mais voilà, c'est là que l'horreur a commencé. Parce que j'ai commencé à plancher sur des scénars pour Marvel et à chaque fois que je commençais à construire quelque chose d'avancé... Paf ! Les newsletters des comic-shops m'apprenaient que Marvel était justement en train de mettre ça en chantier. En un sens heureusement que je n’avais pas le temps d'envoyer les lettres sinon à ce jour je serais encore convaincu (à tort) que Marvel m'a piqué plein d'idées. Alors qu'en fait j'étais juste trop "synchronisé" pour que ca marche. Alors je me suis dit "prends un concept qu'ils n'utilisent plus depuis longtemps et réinvente le à la sauce d'une de leurs gammes actuelles, ils ne risquent pas de faire cette série". J'ai planché sur une série SHIELD 2099, avec le Shield qui était devenu une sorte de secte cyberpunk, très tribale, vivant près du Pôle Nord (genre Mad Max dans la glace) et qui adorait un bloc de glace sans savoir si le mec qui était à l'intérieur était Captain America ou Nick Fury ou quelqu’un d’autre. Un truc bien détaillé, avec un twist pour chaque agent. J'étais content de moi. SHIELD 2099 ils ne risquaient pas de le faire. J'avais presque finalisé le dossier quand ils ont annoncé qu'ils transformaient la série Punisher 2099 en... Punisher, Agent of SHIELD 2099. Ce n'était pas le même concept mais ca invalidait le mien. J'ai dis basta et je suis passé à autre chose. J'ai préféré m'éloigner des super-héros. Là j'ai quelques histoires qui dorment dans mes dossiers (y compris l'une d'entre elles qui fait déjà ses 100 pages écrites) mais je n'ai pas trop le temps de les finaliser à l'heure actuelle. Sinon en 2010 j'ai coécrit avec Fabrice Sapolsky un album de BD, Catch Heroes, dessiné par Jack Lawrence, paru chez Jungle. De toute façon on ne peut pas être juge et partie : Faire un album comme ça, comme Catch Heroes, ca va. Peut-être deux… Mais si je devais pousser ce genre de projets de manière plus intensive, comme Fabrice l’a fait, je ferais le même choix que lui. Tu vois, par exemple, je te parlais plus tôt des conférences que je fais. Ben, quand j’interviens tout seul j’en parle sur mon profil Facebook ou des choses de ce genre mais je ne le case pas sur le site de Comic Box, je ne me sers pas de CB pour ma promo personnelle. Les seules conférences que je mentionne sur le site ou dans le mag sont celles où nous sommes plusieurs au programme, comme pour la Paris Comics Expo ou plus récemment à Colomiers, avec Paul Renaud. Je compartimente. Si je choisissais réellement la voie de la BD d’une manière régulière, ca ne serait pas différent… Ca reviendrait à me détacher de CB…

punish2099

Avec le succès de livres comme "Nos années Strange", "Les indispensables de la BD américaine", peut-on s'attendre à lire un jour livre signé Xavier Fournier consacré aux comics ?

C’est drôle parce qu’on m’a vraiment beaucoup posé la question ces dernières semaines. En fait il existe un livre sur les comics signé Xavier Fournier, intitulé « Super-Héros, Mythes et Réalités ». Sauf que celui-là n’est pas paru : Je l'avais écris avant que Fabrice me contacte pour rejoindre Comic Box et c'est ce manuscrit qui a donné naissance à la rubrique Docteur Psycho. J'ai d'autres idées en la matière mais on verra… D'un autre côté on arrive au 80ème numéro de Comic Box et comme c'est une revue assez dense, c'est un peu comme un nouveau livre tous les deux mois (en termes de nombres de caractères on doit être dans les mêmes eaux)... Auquel il faut aussi ajouter les textes publiés sur www.comicbox.com, qui doivent, en taille, égaler ce qu’on publie dans le même temps pour la revue, en particulier les articles pour ma rubrique du samedi, Oldies But Goodies. Sinon, récemment, j'ai collaboré au livre sur les Real-Life Super-Heroes de Pierre-Elie de Pibrac. Il m'a demandé si j'étais OK pour lui écrire quelque chose sur les origines du super-héroïsme. Donc, il y a déjà un livre publié avec des bouts de Xavier Fournier dedans... Et, oui, je ne pense pas que ce sera le dernier…

ijKhMqbXbk96ZeAkCfNcbzl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJ

Selon toi, comment est-il possible qu'il n'y ait pas à ce jour une émission TV régulière consacrée aux comics; et que peut nous dire le rédac en chef de Comic Box sur l'éventualité d'une telle émission ?

A ma connaissance il existe une émission de TV régulière, Côté Comics, plutôt tournée vers la vulgarisation. Si tu veux parler d'une émission de ce type sur des chaines plus grand public, je pense que l'obstacle principal c'est la mise en situation des comics, qui ont souvent des pages plus dynamiques (pas le traditionnel "gaufrier" franco-belge). Avec les comics tu dois faire quelque chose de punchy dans la mise-en-scène des images. La plupart des médias se prennent les pieds dans le tapis en trichant ("ha ben tiens puisqu'on va vous parler de Green Lantern voilà la bande annonce du film"). J'imagine d'ici une émission littéraire qui serait incapable de parler des Trois Mousquetaires sans nous balancer à l'image le film... Donc il y a quelque chose à (re)penser de ce côté-là. Ensuite il ne faut pas oublier que ce que tu demandes c'est essentiellement une émission de genre. Chose qu'on trouve plus à la radio qu'à la TV par exemple (et je ne sais pas pourquoi). Sur TF1 ou France Télévision il n'y a pas (à ma connaissance) d'émission consacrée SEULEMENT au cinéma américain ou au Polar ou à la SF. Si tu veux voir ce genre de choses il faut te tourner vers des chaînes thématiques. Et puis est-ce qu'on a réellement envie que les chaînes mainstream viennent nous caricaturer ? Il y a aussi de plus en plus de sociétés de production qui sont plus dans la chasse au geek et à "l'adulescent". C'est à dire qu'on veut bien parler comics mais seulement si on peut faire passer les gens pour des échappés de Big Bang Theory ou de l'Ile aux Enfants. Avant, j'étais plutôt assez OK pour répondre aux demandes d'interviews pour des reportages, en me disant que ca faisait avancer "la cause". Mais, là, ca fait deux ou trois fois que je tombe sur des débiles qui minaudent des conneries genre "et sinon, si on faisait l'interview avec vous déguisé en super-héros" ou "Et sinon, si on faisait l'interview chez vous, entouré de vos jouets ?". Hein ? Quels jouets ? Et aussi "Pourriez-vous nous parler de la création de Captain America mais si possible sans remonter jusqu'à la guerre ? Parce que ça, nos spectateurs, ils s'en foutent un peu". Sigh.

The_Big_Bang_Theory_Season_5_1920x1200_Wallpaper_WallpapersHunt_com_

Et pour finir, y-a-t-il un projet que tu rêverais de mettre en œuvre ?

Oui. Mais chut ! Holly Sampson n'est pas encore au courant pour cette histoire de nous installer tous les deux sur une île déserte. Je veux lui faire la surprise...

hollysampson