NOIR

Mieux vaut tard que jamais, nous vous signalons la ressortie des mini-séries Marvel Noir en format Deluxe, chez Panini Comics. Dans ce premier tome, on retrouve la réinvention de Spider-Man et de Daredevil façon film noir, dans les années 1930. Pour information, toutes ces productions sont déjà sorties entre fin 2009 et 2011 au format 100% Marvel, ce qui me permet d'en parler plus amplement.

Car oui, sous l'impulsion du jeu Spider-Man Dimensions (où apparaît ce Spider-Man), je me suis replongé dans la première BD de Fabrice Sapolsky, co-scénarisée par David Hine. Alors oui, on peut se dire que c'est une énième réinvention du personnage, un rabâchage inutile, encore un truc pour se faire du fric facile... Mais dès la lecture entamée, on se rend compte que le travail sur la Grande Dépression a été bien réalisé : le contexte géopolitique est très bien mis en avant, et c'est ainsi que la plupart des différences coulent de source. Peter Parker est l'idéaliste malingre qui ramènera Ben Urich, journaliste, sur la voie de l'intégrité, et sa mission journalistique le verra devenir Spider-Man, vigilant qui n'aura de cesse de combattre le système corrompu par la pègre et le gang du Bouffon.

Dans le deuxième tome, il affrontera les conséquences d'une pensée politique émergente, alors que le parti nazi a déjà pris le pouvoir en Allemagne.

Bon, il va sans dire qu'il n'y a pas besoin d'avoir lu du Spider-Man avant pour apprécier ces récits. Le duo Hine/Sapolsky tisse un univers riche, tandis que le dessinateur Carmine Di Giandomenico tâche de le mettre en images aussi bien que possible, malgré un style pas complètement et une colorisation trop "flashy". Mais on fait rapidement fi de ces détails pour plonger dans le récit. Assurément deux des meilleures histoires de Spider-Man de ces dernières années.

Pour le Daredevil d'Alexander Irvine et Tomm Cocker, par contre, bien peu de surprises : l'histoire est finalement très classique, et si le graphisme colle bien, il est dommage que le récit n'ait pas cherché à cultiver plus de différences avec le Daredevil canonique. Sûrement la mini-série Noir la moins réussie, à mon avis.

Cela dit, rien que les deux Spider-Man Noir sous ce beau format, c'est déjà une bonne raison de succomber !

Pronostics des prochains volumes : les deux mini-séries X Men, Wolverine plus la back-up Weapon X ; Luke Cage, Punisher et Iron Man. A moins que Panini ne décide d'inclure à la collection le Deadpool Pulp paru l'an dernier...