COMIXHEROES

30 mai 2015

Forgotten Generation 2 : le sommaire du numéro qui sort en juin

L'été approche et alors que la plupart des séries télévisées entrent en pause, les comics, eux, ne prennent jamais de vacances. Pas même ceux édités en France. La preuve avec l'équipe d'Arcadia Graphic Studio qui a annoncé que sa deuxième parution depuis la reconstruction de son fanzine était prévue pour le mois de juin.

L'occasion de dévoiler dans un premier temps la couverture réalisée par Gaetan Degasperi :

ForgottenGeneration

Et par conséquent, vient le sommaire :

Bogy

D'abord, Bogy fait son retour. Et Alexis Charrier dévoile les origines de son super-ours !

Phalene

Dans le second épisode de PhalèneYannick Potier  met en scène son héros face aux forces du crime pour la première fois !

DarkFates

Florian R. Guillon a écrit et dessiné Dark Fates 5 pour que son personnage central Ewen Merrick malgré ses grands pouvoirs, se retrouve face à ses responsabilités. 

ForgottenUnion

La couverture de Forgotten Generation 2 n'est pas uniquement l'occasion de réunir une grande partie des personnages du collectif. Elle représente le projet ambitieux mené par Ben Wawe Forgotten Union, un crossover multiversel dans lequel Lord Corlatius va devoir s'allier à différents héros pour lutter contre les Liktalzzz

TalesOfMadwhite

Si Justices Unbounded est absent de ce numéro, l'univers de Maxime Saint Michel et Edwin Boyer continue de s'étendre à travers Tales of Madwhiteverse. Une histoire co-écrite par Florian R. Guillon, dessinée par Bruce Cherin, développant l'Atlante Orcan, membre des Justices Allies

BlackTerror

Enfin, Terreur Noire vient clôre le sommaire. Il s'agit d'une traduction inédite en France du premier épisode de Black Terror, ou comment un pharmacien chétif devient un super-héros !

+ d'infos dans le communiqué officiel et sans doute encore sur ComixHeroes quand Forgotten Generation 2 sera définitivement sorti !

25 mai 2015

Star Wars 1 : une nouvelle lecture indispensable

Le domaine dans lequel toute la fourberie des éditeurs de comics s'exprime le plus, c'est bien la numérotation.
Tout part d'un constat simple : les ventes d'une revue ne sont jamais parfaitement régulières, on observe des différences de vente parfois énormes d'un numéro à l'autre. Les numéros qui se vendent le mieux, c'est facilement observable, sont les premiers, les derniers, les numéros "anniversaire", et ceux portant des chiffres ronds, 50, 100 etc. Bref, tous les épisodes "évènements" facilement identifiables.

A partir de là, les éditeurs vont manipuler les chiffres de manière à provoquer le plus possible de ces évènements, quitte à paraître grotesques. Pour illustrer, imaginons que je commence à publier "Captain Bidule #1" en juin 2015, à raison d'un numéro par mois. En juin 2016, sortira donc "Captain Bidule #12", le numéro du premier anniversaire de la série. Les épisodes qui se vendront le plus seront le #1 et le #12, car marqués par des évènements importants. En revanche, le #13, tout le monde s'en fout, tandis que les 2 ans n'impressionneront pas non plus grand monde...
Du coup, à l'instar de Marvel, DC et Panini, je choisis dès le #13 de repartir sur de nouvelles bases ! Ce qui était sensé être "Captain Bidule #13" sort donc sous le nom "Captain Bidule #1 (vol. 2)", avec la mention "reboot de la série, point de départ idéal pour les nouveaux lecteurs" inscrit sur la couverture.
Puis je réalise que, seulement sept mois plus tard, la nouvelle numérotation en sera à l'ennuyeux "Captain Bidule #8 (vol. 2)" tandis que l'ancienne, elle, en sera déjà à l'alléchant "Captain Bidule #20" ! Du coup, abracadabra, on revient à l'ancienne numérotation ! Même pas la peine que le scénariste s'adapte à cette nouvelle formule, les lecteurs n'auront qu'à s'adapter... Et ça peut continuer longtemps comme ça, avec aussi la possiblité de créer un (vol. 3) dès que le besoin s'en fera sentir...

Je caricature, bien sûr, mais vous aurez compris que, bien souvent, les mentions "numéro 1", "nouveau", "point de départ idéal des nouveaux lecteurs" etc. ne correspondent à rien de réel. C'est juste une arnaque.

En est-il de même pour Star Wars 1, sorti en France pour ce mois de Mai 2015 ?

Source: Externe

Je vous le dis tout de suite : non. Star Wars #1 n'est pas une arnaque.
Et pourtant, c'est très arbitraire, comme jugement ! Contrairement aux nombreuses séries de (l'ancien) univers étendu, aucune des deux séries présentées dans cette revue ne révèle quoi que ce soit de majeur concernant l'univers de Star Wars ou même le passé des personnages. Ici, ce sont juste des aventures funs, dans l'esprit de l'ancienne trilogie, intercalées sans complexe entre les deux premiers films. Autant être clair : il n'y a presque rien à se mettre sous la dent pour les fans de la mythologie.

Mais si ce magazine a su si bien m'enthousiasmer, c'est tout bêtement parce que les histoires y sont très bien écrites ! C'est honnête, fun, facile d'accés et ça se lit tout seul. Si la série Darth Vader fait un peu pâle figure par rapport à sa grande soeur Star Wars sur le plan graphique, l'efficacité des dialogues reste au rendez vous sur les 120 pages de la revue. On comprend tout ce qu'on nous raconte et on recommence à aimer ces personnages. L'ambiance est effectivement très fidèle à la "vieille" trilogie, mais avec les codes d'aujourd'hui, j'estime que les scénaristes Jason Aaron et Kieron Gillen se montrent donc parfaitement à la hauteur de la tâche.

Retenez bien : il faut apprendre à se méfier des numéro 1. Mais pour le coup, allez y sans stress...

Et allez, 5,50 euros en moins tous les deux mois...

Posté par Vincent I à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 mai 2015

The Flash : quel avenir pour la série ?

Alors que The Flash ne sera sans doute diffusée qu'à partir de novembre 2016 sur TF1, les téléspectateurs américains - et les Français qui savent utiliser Internet - ont déjà pu voir le dernier épisode de la première saison; Fast Enough. On le savait déjà mais The CW a confirmé durant les Upfronts que le show reviendrait tous les mardis à la rentrée. Et des informations à propos de ce qui nous attend ont déjà filtré. Evidemment ce qui suit dans cet article risque de révéler trop rapidement des éléments de l'intrigue de la série et de l'univers qui l'entoure, lisez-le à vos risques et périls, ou fuyez vite.

FastEnough

 

Il n'existe pas qu'une seule dimension mais une infinité d'univers parallèles au notre. Des continuités altérées par des voyages dans le temps et des réalités alternatives où les événements peuvent ressembler à ceux que nous connaissons comme être radicalement différents, n'avoir absolument aucun lien. On parle d'un ensemble d'univers, le Multivers. C'est un des concepts de science-fiction au cœur de DC Comics et souvent évoqué dans The Flash. Après la fin de la première saison, il est évident qu'il devrait prendre tout son sens. 

En effet, la saison 1 se termine sur un cliffhanger : pour sauver Central City et probablement la Terre, Barry Allen se jette à toute vitesse dans  un trou de ver. Où le mènera-t-il ? On ne le saura sûrement pas avant le mois d'octobre. En attendant on ne peut qu'émettre des hypothèses. L'acteur Grant Gustin a laissé quelques pistes, confirmant dans un premier temps que le Multivers serait une source d'intrigues mais surtout qu'il est plus que probable que l'on voie un équivalent télévisuel de Terre-2.Ce nom désigne le monde d'origine des héros de l'Age d'Or. On différence cet univers de Terre-1, le monde où évoluent les héros de l'Age d'Argent. Barry Allen vit sur Terre-1 – ici, Terre-0, l’univers post-Flashpoint de la Renaissance DC n’es pas pris en compte – alors que Jay Garrick le premier Flash se trouve sur Terre-2 ; il est d'ailleurs intéressant de noter que le casque de ce dernier est visible dans l'épisode final de The Flash. Il arrive fréquemment que les héros issus des deux Terres se croisent dans les comics, et c'est Flash of Two Worlds qui avait permis d'expliquer le concept de Multivers. Sans trop s'avancer, on peut dire que la possibilité de voir ça arriver sur grand écran est une source de nerdasme.

Avant l'arrivée d'Arrow qui a donné naissance à The Flash, il existait sur The CW une série mettant en scène Tom Welling sous la cape d'un Superman adolescent s'entourant au fil des saisons de multiples autres Justiciers.  Ca s'appelait Smallville et Greg Berlanti, un des créateurs des deux premières séries citées aimerait beaucoup en faire un des fameux univers parallèles composant le Multivers. Aussi, Barry Allen a de fortes chances de faire la connaissance de l'ancien Clark Kent

TheFlash_Supergirl

Pour aller plus loin on pourrait penser qu'un tel événement permettrait d'introduire une autre Kryptonienne. Supergirl arrive en novembre sur CBS. Greg Berlanti ayant affirmé qu'aucun crossover avec les séries de The CW n'était à l'ordre du jour, on ignore encore si la série partagera l'univers d'Arrrow ou se déroulera dans une réalité parallèle. Même dans le deuxième cas, les nouvelles capacités du personnage de Cisco Ramon combinées au voyage multiversel permettrait dans le futur à l'homme le plus rapide du monde de se battre aux côtés de Kara Zor-El. Celle-ci pourrait même se retrouver coincée hors de sa dimension. 

On parle beaucoup de mondes parallèles mais "l'original" reste en pleine expansion. La saison 2 de The Flash accueillera de nouveaux super-vilains, à commencer par Killer Frost en laquelle Caitlin Snow devrait se transformer, comme on l'a vu dans le season finale. Du côté d'Arrow, si Oliver Queen a enfilé la capuche du justicier pour la dernière fois selon son interprète Stephen Amell, il restera un véritable héros et aidera son équipe à lutter contre Damien Darhk et la H.I.V.E qui devraient être les principaux ennemis de la saison 4, tandis que Malcolm Merlyn a pris la place de Ra's Al Ghul. Enfin, DC's Legends of Tomorrow prévue pour janvier 2016 permettra une nouvelle fois aux scénaristes de jouer avec les notions de voyage dans le temps, grâce à Rip Hunter

A mi-chemin entre spéculations et informations basées sur les déclarations d'auteurs comme d'acteurs, ce que vous venez de lire montre que les ambitions des équipes créatives derrière ArrowThe FlashDC's Legends of Tomorrow ou encore Supergirl sont sans limites, et à l'image des dimensions parallèles les possibilités sont infinies bien qu'elles se résument pour le moment à la télévision. Alors que sur grand écran se construit un univers cinématographique DC au sein duquel évoluera un autre Flash, il serait dommage pour les créateurs comme pour les fans qu'aucune solution pour tisser des liens entre les deux médias ne soit mise en place, au vu de tout ce qui est envisageable.

LOT

 

Posté par Emmessem CHV à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 mai 2015

Kronos challenge les résultats !!!

11023435_378618462344505_7478049078002862228_n

IT'S TIIIIIIME !!!!

Et oui, voici l'heure de découvrir les 2 vainqueurs du Kronos challenge, organisé avec le soutien d'ORIGINAL WATTS.

Vous êtes prêts ? On est parti !

Le participant qui remporte la version régulière est :

Vince2

Vincent avec son Time-laps !!!

Vincent pour un retour, c'est une réussite :)

Le participant qui remporte le tirage de tête est :

JLZ1

Et oui encore une fois Johann, alias JLZ qui truste décidément les podiums de chaque défi illustré.

Encore bravo Johann pour toutes tes participations, c'est à chaque fois un pure régal !

Et pour finir, merci à tous les participants, pour votre fidélité, votre imagination et votre mobilisation.

Merci également à notre fidèle sponsor, Original Watts et n'oubliez pas, lisez Kronos !!!

 

Posté par Laurent CHV à 21:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Xavier Fournier à St Brice sous forêt et St Malo les 23 et 24 mai

Xavier fournier est à fond dans la promo de son livre Super-héros une Histoire Française et c'est tant mieux !

Du coup, il s'est organisé un weekend marathon comics.

Jugez plutôt :

PlaneteComics

Conférence à Saint-Brice-sous-Forêt

Toujours le samedi 23 mai mais cette fois à Saint-Brice-sous-Forêt (Val-d’Oise), je suis de conférence à partir de 16h sur le thème non pas des super-héros français mais plus largement de « la culture des Comics en France ». C’est à dire qu’on parlera plus largement d’éditeurs VF, de traductions et des particularités qui nous ont permis de découvrir les comics. Elle se déroulera au Centre culturel et sportif Lionel Terray, dans le cadre d’un cycle baptisé Planète Comics et sera suivie d’une rencontre. Donc si vous avez des questions, n’hésitez-pas à passer dans le 95 ce jour-là…

Plus de renseignements: http://www.saintbrice95.fr/Agenda/Culturel/Planete-Comics-conference-rencontre-vente-de-comics-et-concert

Festival International du Livre et du Film - Etonnant Voyageurs

Festival International du Livre et du Film – Etonnant Voyageurs

A partir du lendemain, le dimanche 24 et le lundi (férié) 25 mai, vous pourrez me retrouver au Festival Etonnants Voyageurs à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine, Bretagne), non seulement pour y dédicacer Super-Héros – une histoire française mais aussi pour participer à une rencontre sur le sujet.

Plus de renseignements: http://www.etonnants-voyageurs.com/

Et après… il sera temps de penser à un mois de juin en théorie plus tranquille. En théorie, en tout cas.

 

 

Posté par Laurent CHV à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mai 2015

The Avengers 23 : Qui tue des bébés dans Avengers World ?!

Suite de ma critique des différentes séries présentées dans la revue The Avengers n°23 de Mai 2015, avec la seule série que ma précédente chronique épargnait : Avengers World (qui n'est pas The Avengers, Mighty Avengers, The New Avengers, Secret Avengers, Young Avengers, Uncanny Avengers... Vous connaissez la chanson) qui termine sa saga actuelle au cours des épisodes 13 et 14.

Source: Externe

Une chose est sûre : les couvertures sont jolies, et mériteraient d'être plus mises en avant par Panini

Selon moi (et parce que j'aime Hickman), il s'agit peut-être là de la série qui traîne le plus la patte ce mois-ci, et la seule qui soit déconnectée de la continuité générale !
Depuis plusieurs mois (que j'ai vécu comme plusieurs siècles), les Avengers affrontent simultanément trois crises majeures : la ville-état de Madripoor (le bled le plus mal famé de l'univers Marvel) s'est transformé en dragon géant bien décidé à ravager l'Asie, l'Italie est envahie par des morts vivants et les scientifiques de l'AIM veulent utiliser un genre de parasite extraterrestre pour... Je ne sais plus trop pourquoi ! Comme vous le constaterez en lisant les lignes suivantes, cette dernière intrigue m'a parfaitement laissé de marbre...

Ce qu'il y a à retenir de cette saga maintenant qu'elle est terminée, c'est sa véritable fonction : nous présenter/vendre des super-héros inédits ou peu populaires jusque là. Et, en gardant cette optique en tête, la narration divisée en trois (trois groupes de héros gérant trois crises en trois lieux différents) est effectivement plutôt efficace. On a donc...

- L'histoire du dragon volant, qui nous permet de découvrir les Dominants, un groupe de super-héros chinois, et de mettre en avant Shang Chi (qui n'a aucun lien avec ce groupe, c'est juste l'occasion de placer quelques clichés sur les asiatiques).

- L'intrigue magico-bordelique en Europe permet de découvrir... Euroforce, évidement, une équipe de super-héros Européen dirigée par... Un américain, évidement.

- Et enfin, la perte de temps autour de l'AIM est principalement fatigante, mais tente d'offrir un peu de profondeur aux petits nouveaux des Avengers. Louable, mais mal exécuté.
Avec cette intrigue de l'île de l'AIM, on ressent un certain sentiment de gâchis ! On suit cette histoire à travers plusieurs séries depuis des mois : l'AIM s'est achetée une île, a été officiellement reconnue comme un état et son gouvernement, une bande de vilains plus ou moins stylés et recyclés,  abuse des accords internationaux pour fomenter de vils projets sans être inquiétés. Iron-man, War-Machine, les Secret Avengers, le SHIELD et maintenant les vrais Avengers s'y sont tous frottés et tout ça... Pour rien. Une grosse bagarre et c'est plié. Difficile de résumer aujourd'hui ce que l'AIM préparait au juste (un histoire de voyage dans le temps, apparemment). Dommage...

Et c'est un peu ce côté "brouillon" qui me laisse profondément perplexe depuis le début de la série Avengers World. TROP. D'INFOS. Entre les trois intrigues, l'action, les flashbacks, le voyage dans le temps et, surtout, les omniprésentes bulles de narration, j'ai souvent perdu le fil ! Alors qu'on doit déjà digérer des flashbacks n'impliquant aucun personnage connu en plus de l'action présente, a-t-on vraiment besoin de lire, intercalé entre deux répliques, les haïkus que Shang-Chi se récite intérieurement ?
Une règle simple que je viens d'inventer : En BD, vous ne pouvez pas mettre un cadre de narration ET des bulles de dialogues dans la même case. Ou alors, il faut que les deux soient très légers, car un pavé de texte entre deux autres pavés de texte qui ne parlent pas de la même chose, ça casse le rythme.

Source: Externe

Et comme pour augmenter la confusion, le traducteur y va de ses approximations qui sentent bon le "On pige rien, de toutes façons ! Alors marliche !"... Mention spéciale à Baby Killer, militaire polonais surentraîné dont l'esprit se retrouve prisonnier du corps d'un enfant, nommé "le tueur de bébés" en version française. Admettez que ce n'est quand même pas tout à fait la même signification ! Si les Avengers tuent des bébés, d'un coup, on change carrément d'ambiance !

A ce compte là, je propose qu'on renomme d'autres personnages de la même manière : Hellcat deviendrait "les chats vont en enfer", Dr Strange "le docteur de l'étrange", Iron-man "le fer humain", Sunfire "le soleil enflammé" et Hawkeye "le faucon oculaire".

Bref... Une saga très joliment dessinée, de bons concepts mais souffrant d'une écriture beaucoup trop brouillonne. Pourtant, le coup des 50 crises simultanées est généralement efficace, comme on le voyait dans la série Ultimates il y a quelques mois. Peu de chance en tout cas qu'on se souvienne longtemps de Avengers World... Et ce n'est pas le microscopique coup de théâtre de fin d'épisode qui va nous faire attendre la suite.
Et pour ceux qui caressent l'espoir de voir les nouveaux personnages au premier plan à l'avenir, déchantez immédiatement : ils n'apparaîtront sans doute plus jamais, si ce n'est pour qu'un super vilain "trop balèze" puisse se faire la main en les massacrant.

Quoiqu'il en soit, The Avengers 23, ça reste le haut du panier en kiosque français en ce moment. Vous pouvez y aller si vous avez suivi les séries en question jusque là...

Posté par Vincent I à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,