titre

Après le succès de la campagne de Centaur Chronicles, à laquelle nous nous sommes associés en tant que partenaires, il est temps de découvrir un "nouveau" projet dans la lignée des French comics. Mais cette fois, exit les super-héros des années 1940, et bienvenue aux zombies !

 

 

 

52343b44dddd32933b9c097b6af3e1

 

 

Ghouls of Nineveh est un comics indépendant d'horreur bon enfant, dans la tradition des vieux films gores des années 80/90 avec des débroussailleuses, des pelles, des pioches, une malédiction abracadabrante et des divinités mésopotamiennes, le tout en respectant les clichés du genre.

Il s'agit aussi d'aborder quelques sujets comme la peur de l'autre, la difficulté de trouver sa place dans une société uniformisée lorsqu'on est différent, l'amitié, la famille, mais surtout... le fait qu'une bonne tronçonneuse est toujours pratique en cas d'invasion par des monstres tout droit sortis de la tombe.

Un premier tome de Ghouls of Nineveh est sorti en 2012 aux éditions Sombrebizarre. Y avait même une bande annonce, comme pour les grands :

Adam bosse dans un magasin de DVD d'occasion en ville et est également chanteur dans un groupe de metal orphelin de son bassiste depuis un an, aux cotés de Sayid, son meilleur pote, et de Max, une sorte de brutor élevé aux films gores et aux slashers. Autant dire que les répétitions consistent plus à boire des bières en jouant aux jeux vidéo qu'à composer de nouveaux morceaux aux riffs ravageurs. Mais Adam aime bien sa vie.

Du moins tant qu'il n'a pas trop d'interaction avec sa famille.

Mais ce soir, pour tenter de faire bonne figure et à la demande de sa sœur Thérèse, il se rend, à contrecœur, à l'enterrement de son beau-père Charles.
Il ne se doute pas que les morts du petit cimetière autour de l'église vont se lever, semblant avoir grand faim de chair humaine, et rendant ainsi sa fin de journée beaucoup plus... intéressante.
Aidé d'Alice, une jeune fille rencontrée sur le parvis de l'église, il va tenter d'éviter la catastrophe et de comprendre ce qui se passe.

Le tout en bottant des culs, bien entendu.

ba5bf34123c675d325ce56b46a95d9

Il est important de souligner que Ghouls of Nineveh a bénéficié d'une première édition en noir et blanc chez Sombrebizarre, un éditeur qui a depuis coulé, laissant cette BD sans structure de publication. C'est avec cette première édition que j'ai pu découvrir l'univers de Fabrice Gagos, dessinateur inspiré par l'horreur et le heavy metal, pour un récit horrifique dont le dénouement devait être dans un deuxième album qui n'a malheureusement pas pu voir le jour. D'où cette campagne Ulule pour donner aux lecteurs non seulement la fin du récit, mais aussi redonner du lustre au premier album via une réédition en une intégrale en couleurs, idéale à la fois pour les nouveaux lecteurs et pour ceux qui possèdent déjà le tome 1, des planches et des ajouts étant faits pour l'occasion.

b7874ed17d5f376d5fb2d37905abcd

Le livre sera au format 16x24 cm, en dos cousu, couverture souple et devrait faire 160 pages (encore une fois, suivant l'accueil de cette campagne ce nombre peut augmenter, ainsi que la forme de l'objet, mais on en est pas là encore).

L'idée est aussi que tous les participants à la campagne puissent avoir le livre sous quelque forme que ce soit, ainsi, même ceux qui n'opteront que pour la contrepartie la plus faible recevront un PDF du LIVRE COMPLET dès que celui-ci sera prêt.

Le livre devrait être disponible en avril 2016 et est physiquement disponible à partir de 15€ sur la page de la campagne Ulule : http://fr.ulule.com/ghoulsofnineveh/

 

Dédicace de Fabrice Gagos pour votre serviteur (Comic Con 2013)