Oui, ça faisait un petit bout de temps que cette rubrique se reposait, car elle nécessite pas mal de recherches pour être pertinente. Et là, on tient du lourd !

wolverine_project_x_by_isikol-d4rw5hc

Doit-on encore présenter Wolverine ? Le plus célèbre et le plus âgé des X-Men, qui s'est aussi appelé au fil des ans James Howlett, Logan, Patch... ? Avec ses griffes d'adamantium et son air féroce ? Qui dirige l'école Jean Grey et fait partie de plusieurs équipes de l'univers Marvel ? Qu'on a vu remonter le temps au cinéma pour sa huitième apparition sous les traits de Hugh Jackman ? Bon, OK, mais rapidement.

Créé par Len Wein, Herb Trimpe et John Romita en 1974 pour affronter Hulk (Incredible Hulk #181 pour le voir en action pour la première fois - ou Wolverine l'intégrale 1988-1989), le personnage tient son nom de l'animal qualifié "le plus féroce du Grand Nord" : le glouton (ou carcajou). Il est à noter que la traduction française qui restera en vigueur jusqu'en 1996 sera celle utilisée par l'éditeur Lug/Semic : Serval (Arédit ayant de son côté traduit la première apparition du héros en 1980, sous le nom du Glouton, ce qui est un peu moins classe). Depuis 1997, Wolverine a repris officiellement son nom américain.

Après le combat contre Hulk, le scénariste Len Wein transfère le personnage dans les nouveaux X-Men, où on en apprend un peu plus sur son passé, qui sera peu à peu étoffé par Chris Claremont, puis par Barry Windsor-Smith qui révèle que Wolverine a pris part, des années avant ses débuts contre Hulk, au projet Arme X, qui a transformé l'homme en machine à tuer amnésique.

A partir des années 1980, Wolverine s'impose comme un personnage ambivalent, torturé, en conflit avec sa part d'ombre et avec un passé fragmenté. Il aura droit à des mini-séries avant une série solo, et même plusieurs séries en même temps. Il rejoindra les New Avengers, le commando X-Force, retrouvera sa mémoire, avant de devenir le directeur de l'école Jean Grey (fondée sur les cendres de l'ancien Institut Xavier, pour ne plus avoir à envoyer des enfants sur le champ de bataille). Le mutant canadien s'est donc bien assagi de manière graduelle ces dernières années...

it_is_good_as_autogramcard_or_poster

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... ce qui n'est pas le cas du groupe Annihilator ! Fondé en 1984 par le guitariste (et seul membre permanent) Jeff Waters, Annihilator donne dans le Thrash Metal, et s'il ne fait pas partie du Big Four (les quatre plus grands groupes de Thrash, soit Metallica/Slayer/Megadeth/Anthrax), c'est en raison de sa nationalité : en effet, le groupe est originaire du Canada. On peut voir une analogie avec le personnage de Wolverine : respecté, doué, mais féroce. Depuis 30 ans, les riffs assassins de Jeff Waters tranchent autant que les griffes du mutant en jaune.

Ce n'est donc pas étonnant qu'en 2004 (hasard du calendrier ?), Jeff Waters et sa bande (dont le vocaliste Dave Padden, toujours en poste actuellement) se fendent d'un hommage au plus célèbre des mutants canadiens avec le morceau Weapon X (sur l'EP The One), qui retranscrit à merveille la violence de l'arme humaine :

Pour conclure, Earache Records a sorti en 2010 une compilation gratuite nommée Total Annihilation, avec des morceaux tirés d'albums sortis sur ce label. La page est toujours en ligne, mais je ne saurais dire si le téléchargement est encore possible.