Les dernières participations au défi illustré du moment, le Héropolis challenge, arrivent au goûte à goûte.

Ce soir, c'est une nouvelle participation de Jérôme "Costa" Doré qui est décidémennt hyper prolifique et inspiré par ce défi...

Lijden

 

Aujourd’hui, un personnage inspiré de la légende du Hollandais volant.

Le hollandais Gaard Fokken a commencé sa vie d’adulte en tant que pirate dès le XVIIIème siècle. Sillonnant les mers du globe, un jour, il s’adjoint les services d’un puissant sorcier vivant sur une île du Pacifique, un homme appelé « Fer Noir ». Ce dernier a ensorcelé le navire de Fokken, le Rode Schaduw («L’Ombre Rouge ») de façon à ce qu’il navigue à grande vitesse sur les mers, qu’il soit même capable de s’élever hors des flots et qu’il résiste grandement aux attaques des canons.
A cette époque, donc, le capitaine Fokken a un lien psychique avec son navire. Et tant qu’il se trouve sur celui-ci, il est quasi-invulnérable. C’est pourquoi il préfère attirer ses adversaires sur le pont de son bateau plutôt que de se risquer à un abordage.
Le navire Rode Schaduw  tire sa puissance mystique de la souffrance physique et psychologique que répand l’équipage lors de ses batailles.
Le sorcier Fer Noir ne reste pas longtemps aux côtés du capitaine et disparait du jour au lendemain.
Fokken, grâce aux pouvoirs de son navire, devient une légende de la piraterie. Mais un jour, il est pris dans un traquenard et doit affronter une flotte immense d’adversaires décidés à en finir avec lui. En outre, cette horde d’ennemis dispose à ses côtés de plusieurs sorciers. Un combat acharné a lieu. L’équipage de Fokken est décimé au cours d’une bataille de plusieurs heures. Au final, acculé, Fokken tombe à l’eau et son navire endommagé se met à couler.
Fokken sombre au même rythme que le Rode Schaduw. Il enrage, n’accepte pas l’idée de mourir. Mais la faucheuse fait son œuvre et la capitaine se noie. Son corps se pose alors sur les ruines de son bateau. Les années passent. Et un jour, des débris du navire « prennent  vie » et viennent s’agglomérer sur le cadavre en décomposition de Fokken.  Le corps regagne peu à peu la surface et est récupéré par un sorcier qui a rejoint le lieu du naufrage à bord d’un étrange radeau. Fokken se réveille alors. Le sorcier se présente. Il est Clair-Vent, le fils de Fer Noir. Il a hérité des pouvoirs de son père mais a suivi un chemin différent. Il a choisi de réparer le mal qu’a semé son père. Il a choisi d’utiliser sa magie pour punir les hommes mauvais et les sombres sorciers.
Et Fokken est son instrument  pour cela. Pour payer ses fautes, Fokken est devenu une créature vengeresse destinée à lutter contre les ombres du monde. Il est devenu Lijden (« Souffrance »).
La relation entre le sorcier et Lijden évoluera avec le temps. Au début, Fokken voue une haine farouche au sorcier qui l’utilise dans une lutte dont il ne comprend pas les enjeux. Puis avec le temps, un étrange rapport se nouera entre eux, entre défiance et respect.
 Et le jour où Clair-Vent considèrera que Fokken a gagné le droit de retrouver son humanité, il lui rendra sa forme humaine et le laissera vivre en paix.

Aujourd’hui, le corps de Fokken est une fusion de son cadavre et de fragments de bois de son navire. De ce fait, Lijden a une résistance extrême. S’il est nimbé d’une lueur fantomatique, son corps n’a rien d’immatériel. La cape dans laquelle il est drapé est en réalité un morceau de la voile principale du navire Rode Schaduw. Cette cape lui permet de voler.
Son épée, faite de bois également, a la faculté de provoquer en tout individu toutes les souffrances physiques et morales qu’il a essaimées dans sa vie. Il suffit d’un contact avec la lame pour que cet « Éveil de Souffrances » ait lieu.
La lanterne de Fokken contient l’énergie mystique du Rode Schaduw. C’est elle qui lui donne cette lumière crue. Elle peut s’extraire de la lanterne et prendre la forme spectrale (mais solide) de créatures marines légendaires.
Lijden est accompagné de trois boulets de canons (en perpétuelle lévitation) dont il maîtrise mentalement les trajectoires. Ces armes lui donnent une force de frappe colossale sur de longues distances.


ENORME !!! J'adore !

Et assez raccord avec le 3ème ablbume à venir qui va explorer un peu plus l'aspect surnaturel de l'univers d'Hoplitéa...