Il y a une saga de l'été plus passionnante encore que n'importe quelle production française, qu'elle soit hebdomadaire ou quotidienne : le partage des droits de Spider-Man. Car, qu'importe la fréquence à laquelle sont données les informations, chacune d'entre elles donne le sourire ; pas toujours pour de bonnes raisons.

Sanford Panitch, le président de Columbia Pictures a récemment donné une interview à Variety au cours de laquelle il expose ses plans concernant le Sony's Universe of Marvel Characters. En plus de donner officiellement un nom à la franchise, il fait le point sur les projets actuellement en cours.

Mais avant toute chose, il y a une valeur chiffrée à prendre en compte : l'accord donnant à Sony le droit d'adapter les comics Marvel au cinéma vaut pour environ 900 personnages. Mine de rien, ça représente presque 20% du catalogue des 5000 héros et vilains de la Maison des Idées, que Disney a racheté en 2009. 

VenomANDSix

Venom - dont la bande-annonce résume le film - s'impose donc effectivement comme le premier film d'une longue liste de suites et de spin-off. Contrairement à Disney, qui a confié les clefs de Marvel Studios à un seul homme - Kevin Feige - Sony cherche à diversifier les producteurs sur les différents longs-métrages de son univers.

Aussi, Avi Arad - le fameux mentor de Kevin Feige - et Matt Tolmach - producteur de l'excellent reboot de Jumanji - développent le film Morbius, adapté de l'histoire du Living Vampire de Marvel. Extirpé de Suicide Squad, Jared Leto y tient le rôle-titre. C'est Daniel Espinosa, à qui l'on doit Life, qui le réalisera. 

Les deux producteurs ont aussi mis en chantier une adaptation dédiée à Kraven le Chasseur, sur un scénario de Richard Wenk, connu pour les deux Equalizer, mais aussi Les Sept Mercenaires. La question est surtout de savoir qui sera la proie de notre bon méchant Russe, dans un univers où Peter Parker n'est pas sûr d'apparaître.

KravenVSVenom

Si la perspective de voir Kraven s'opposer à Venom peut-être intéressante, elle marquerait surtout l'absence de héros dans cet univers. Alors que faire ? Un crossover avec le Bloodshot de Valiant ? Non, Palak Patel, vice-président exécutif de Sony a une meilleure idée : superviser un film dédié à Nightwatch

Qui ça ? Même chez Marvel, les auteurs se posent la question. Héros obscur créé dans les années 80, Nightwatch a pour plus grande particularité d'être un méchant qui a réécrit la réalité - quand même - pour passer du bon côté de la barrière, après s'être rendu compte que les vilains ne gagnent jamais. Il a, notamment, pris part à Maximum Carnage

Avouons qu'il ne s'agit pas du personnage le plus vendeur de la Maison des Idées. Heureusement, Amy Pascal, productrice rattachée à Spider-Man : Homecoming a une solution viable, sous certaines conditions : Silk ! Apparue au cours de l'event Original Sin, la jeune femme a été mordue par la même araignée radioactive que Peter Parker, le même jour que lui. 

Silk

Cette super-héroïne créée par Dan Slott est intéressante au sens où elle s'appuie 50 ans de mythologie entourant Spider-Man, en plus de la réécrire. C'est notamment sa présence qui a enclenché l'event Spider-Verse. Un film qui lui serait dédié permettrait même de voir Tom Holland se faire mordre par l'araignée. Dans le cas où Marvel Studios serait d'accord. 

C'est là l'objectif avoué de Sony : créer des ponts avec le Marvel Cinematic Universe. Aucun des longs-métrages évoqués par Sanford Panitch n'a pour ambitin de dépasser les limites du PG-13, dans l'espoir qu'un Avenger puisse rendre visite à un de de ces Spider-Personnages, ou inversement. 

Alors que pour l'instant, tout semble indiquer que Marvel Studios ne partage pas ces mêmes ambitions de crossover, la présence d'Amy Pacal à la production de Spider-Man : Far From Home pourrait lentement changer les choses. Ou, en tout cas, permettre à Cindy Moon de faire une petite apparition. 

Jackpot

Le dernier projet officialisé au cours de l'interview est basé sur une autre création de Dan Slott : Jackpot. Cette dernière tient son nom d'une super-héroïne qui a rennoncé au costume après Civil War. Ressemblant étrangement à Mary Jane Watson, elle perturbe le Tisseur, obsédé par son identité, mais finit par mourrir. Et si Zendaya obtenait ce rôle ? 

Enfin, Panitch a pu faire un point sur la situation du film Silver & Black : il ne sera maintenant plus centré que sur Black Cat, le studio estimant que Felicia Hardy a une histoire suffisamment forte pour constituer son propre long-métrage. On ne peut pas lui donner tort. 

Gina Prince-Bythewood, en charge du premier épisode de Cloak & Dagger, reste attachée au projet en tant que productrice et une nouvelle réalisatrice-scénariste devrait la remplacer pour ce poste. Rien ne dit, revanche, ici, quels liens seront tissés avec le MCU : rappelons que la Chatte Noire est la fille de Wilson Fisk, méchant principal de Daredevil

BlackCat

On précisera, pour conclure, que Sanford Panitch a certiié que Spider-Man : New Generation serait complètement indépendant du Sony's Universe of Marvel Characters. Nous verrons s'il dit toujours ça après les sorties successives de Venom et de ce long-métrage d'animation.

On ne peut pas blâmer un studio de vouloir surfer sur la vague des adaptations de comics, surtout lorsqu'il détient les droits d'un des super-héros les plus populaires depuis une grosse quinzaine d'années. En revanche, force est de reconnaître qu'une pléiade de projets ont été annoncés, alors que personne n'est sûr que Venom fonctionne. 

Et dans l'éventualité où le film de Ruben Fleischer est un succès au box-office et que tous les plans de Sony ne s'effondrent comme un château de cartes, il est dangereux de parier sur la possibilité - quasiment nulle - que Marvel Studios accepte de prêter ses personnages. Mais on serait tous heureux que ça fonctionne. 

https://variety.com/2018/film/news/whats-next-for-the-spider-man-universe-after-venom-exclusive-1202900203/