Jason Momoa peine à convaincre dans le rôle du Roi d'Atlantide. C'est un fait. Sans doute parce que sa ressemblance avec Arthur Curry n'est en rien frappante et qu'il dégage, malgré lui, l'aura d'un Chris Hemsworth trop dark. Malheureusement, les choix effectués sur la caractérisation ou le développement du personnage dans Justice League ne l'ont pas aidé. 

Mais depuis quelques mois, DC Films semble effectuer une refonte totale de son univers, afin de s'inspirer davantage du Wonder Woman de Patty Jenkis que du Man of Steel de Zack Snyder. Pour le meilleur ou pour le pire ? Seul le visionnage d'Aquaman - qui sort le 19 décembre 2018 sur les côtes françaises - apportera une réponse à cette question. 

En attendant, les visuels dévoilés ces dernières semaines sont plutôt prometteurs. Et, comme pour Shazam, c'est beaucoup plus lumineux que ce qu'on pouvait attendre de James Wan, lui aussi réalisateur d'horreur. Mais bon, forte dose d'espoir et influence de Geoff Johns, tout ça, tout ça, comme en témoigne la première affiche du film : 

AquamanHomeIsCalling

L'intérêt pour Aquaman monte de plus en plus, même chez les spectateurs les plus sceptiques comme votre rédacteur . Il faut, maintenant, que DC Films assure le spectacle à San Diego Comic Con ce samedi 21 juillet. C'est là que sera diffusé la bande annonce du film de James Wan, censé marquer la Rebirth cinématographique de la Distinguée Concurrence.

Avec Marvel Studios absent du fameux Hall H en 2018, par souci de ne rien spoiler sur Avengers 4, l'éditeur de Superman a tout à gagner. A moins que Kevin Feige ne donne des interviews à distance tous les yeux seront braqués sur l'Atlantide. Allez, DC, regagne tes - deux - lettres de noblesse au cinéma.