AVT_Jean-Yves-Mitton_6201

Mesdames et messieurs, Comixpectatrices, comixpectateurs,

C'est avec une immense fièreté et un peu d'émotion (oui quand même, j'aurais pas cru que ça me fasse ça) que nous vous présentons sur Comixheroes l'interview d'un Grand Monsieur des comics à la française : Jean Yves Mitton.

Grâce à Original Watts (merci David) voici en exclusivité rien que pour nous l'intw de l'auteur et créateur de Mikros, Epsilon, Cosmo et surtout Kronos, la sérié qui sera ré-éditée en intégrale en 2015 chez Original Watts.Originale

logo_original watss complet

C'est bon, vous êtes calés ? On y va :

* Bonjour, Sur Comixheroes on vous connaît pour vos travaux des années 80 et 90 sur la génération la plus célèbre de super-héros made in France (Mikros, Epsilon, Photonik), mais votre CV est beaucoup plus vaste, pouvez-vous présenter votre parcours à nos fans de comics ?

- Bonjour ComixHeroes! Vous raconter 53 ans de carrière BD prendrait des pages entières, mais je vais essayer de résumer. Après en an de Beaux-Arts à Lyon, j’ai été embauché à l’atelier des éditions Lug en octobre 1961 comme retoucheur sur les nombreuses séries importées d’Italie. Le soir, chez moi, j’ai commencé à produire mes premières BD destinées à remplir les pages blanches des mensuels de l’époque, d’abord humoristiques comme Pim Pam Poum et Oum le Dauphin, puis réalistes comme Blek le Roc avec 27 épisodes. Les premiers Marvel US sont arrivés en 1968. Avec l’accord de Stan Lee, j’ai pu réaliser d’abord de nombreuses couvertures autour de ses super héros, puis quelques épisodes de Spider Man, des 4 Fantastiques et du Surfer d’Argent. Encouragé par Lug, j’ai enchaîné dès 1980 des séries mettant en scène mes propres super héros avec 70 épisodes de Mikros, 21 épisodes d’Epsilon, 8 épisodes de Cosmo et 6 épisodes de Kronos. Je dois rajouter à cette longue liste 11 épisodes de Photonik, fabuleux personnage emprunté à mon ami et confrère Ciro Tota. L’album SF “Demain...les Monstres” fut mon dernier travail pour Lug.

En 1989, les Editions Lug ont été revendues au suédois Semic International qui m’a autorisé à réaliser 11 épisodes du Fantôme et 6 épisode d’Herman Storm. Des séries qui ne paraissaient qu’en anglais ou en langues scandinaves. A cette même époque, j’ai pu réaliser 3 albums de “Noêl et Marie” chez Pif-Vaillant et 12 épisodes de “l’Archer Blanc” chez Mickey. En 1990, je fus contacté par les Editions Soleil pour réaliser 15 albums purement réalistes tels que de “Vae Victis”, puis 6 albums de “Chroniques Barbares”et 9 albums des “Survivants de l’Atlantique”. En parallèle, j’ai pu réaliser chez Glénat une série de 7 albums avec “Quetzalcoatl”. En 2010, j’ai réalisé 3 albums de “Ben Hur” chez Delcourt. Actuellement, je poursuis une série érotique intitulée “Messalina” aux éditions Ange et j’ai entamé un épisode Comics intitulé “Le Garde Républicain” chez Hesagon comics. Je passe sur les échecs ou demi-échecs qui ont aussi jalonnés ma carrière, lesquels rempliraient aussi des pages entières. C’est le lot d’un auteur...

 

recherche_mitton_garde_republicain

 

* Les séries et personnages que vous avez créés dans les années 80 connaissent un revival énorme en ce moment, comment expliquez-vous cela et qu'en pensez-vous ?

- Restons mesurés. C’est d’abord et surtout à Hollywood que nous devons cette renaissance du Comics. Je crois fermement que sans cette énorme production cinématographique, aidée par les effets spéciaux dus au numérique, le genre serait tombé en désuétude au tournant des années 90. Sans effets spéciaux, le Comics cinéma tomberait à plat. Cette renaissance me rappelle celle du Western dans les années 70 avec les productions de Sergio Leone qui ont révolutionné un genre qui était, lui aussi, tombé en désuétude. Idem pour le retour du peplum avec Gladiator. Comme quoi, cinéma et BD s’inspirent l’un l’autre à partir du moment où le genre demeure d’abord un un grand spectacle populaire.

 

* Avez-vous une série préférée parmi votre "cheptel" super-héroïque ?

- Non. Ma série préférée reste toujours celle qui est en cours de réalisation. Malgré l’âge qui me rattrape, je n’éprouve aucune nostalgie du passé et j’ai toujours vécu au présent. L’instant le plus passionnant, c’est celui où je suis devant la page blanche et qu’il va me falloir, en oubliant les vicissitudes et les routines de la vie, trouver les clés d’un bon scénario et le coup de pinceau pour lui donner vie. Quel que ce soit le thème, le genre, la demande de l’éditeur ou du public, c’est ce moment bouillonnant de la création le plus excitant. Disons-le...la suite n’est qu’une affaire de technique. Mais je dois avouer qu’en cours de réalisation, je peux changer du tout au tout mon scénario pour éprouver la jouissance d’un rebondissement inattendu. Celui que devrait éprouver le lecteur. Pour cela, un secret que je dois vous confier: rester enfant et tenter de s’étonner soi-même pour mieux étonner le lecteur.

 * Quels ont été pour vous les meilleurs moments de l'aventure LUG ?

-J’étais un jeune homme et mes meilleurs souvenirs ne sont pas directement liés à la BD. Mon retour de l’armée en Afrique, les filles, les amis aujourd’hui tous défunts, les coups à boire, mon mariage, le ski, les pastiches de western tournés en caméra 8mm, la guitare et le chant lorsque je me produisais en public que ce soit dans les restaurants, dans la rue, dans les bals populaires, dans les music hall de Lyon et même dans les salles de concert. La musique m’a toujours autant habité que la BD. Professionnellement, c’est cette dernière qui a gagné, car il fallait bien assurer les fins de mois. Je ne regrette rien, j’ai beaucoup travaillé, j’ai eu de la chance et je n’ai jamais connu le chômage. Si c’était à refaire...je referais de la BD, en dépit de la crise qu’elle connaît actuellement. Au contraire. Raison de plus pour se battre, le pinceau à la main! 

 

ed LUG logo

 

 

* Personnellement fan de Mikros notamment avec la saga du PSI, j'aimerais savoir si vous pensez à nouveau développer l'univers autour de Mikros (qui a également eu un fils : Epsilon) ? Et si non, qu'est-ce qui empêcherait le retour de Mikros et ses compères dans le monde de l'édition?

- Pas plus que toute la galerie de héros et de super héros que je viens d’’évoquer, rien n’empêcherait le retour de Mikros...sauf les éditeurs. A l’écoute de la demande du lectorat via les libraires, pressés financièrement entre les banques et autres financements participatifs et par les diffuseurs très gourmands, ils sont les seuls décideurs. Il n’y a pas d’autre alternative, sachant que la production et la diffusion à compte d’auteur est un naufrage certain. En fonction de tous ces paramètres, c’est lui qui décide de la qualité de l’album, de sa version couleur ou noir & blanc, de son format, de son volume, de son prix, de son tirage et de sa mise en place. Ces conditions sont transcrites dans un contrat. A l’auteur d’accepter ou de refuser

Pour ma part, j’ai la chance aujourd’hui de voir la quasi totalité de mes anciennes productions Comics rééditées en France et la totalité de mes albums réalistes réédités dans 6 pays européens. Je n’en espérais pas tant. Peut-être que le caractère “populaire” de mes BD et la nouvelle vague sup’héros ont aidé à cette chance. Lorsque je dis “populaire”, j’entends accessible à un large public, y compris au-delà des frontières. Mais je reste modeste, sachant qu’en matière de mode, le marché demeurera toujours imprévisible et de plus en plus fugace.

 * Qu'en est-il de suites à Kaos et Mikros/Photonik ?

-Actuellement, aucune suite n’est prévue à Kaos. Quant à Mikros-Photonik, j’ai déjà écrit une suite. Ce sera à Delcourt ou à un autre éditeur d’en décider.

 * Vous avez une production abondante, mais tout n'a pas été publié en France. Y a-t-il des plans concernant les inédits ?

-Oui. Réédition de l’intégrale de Kronos chez Original Watts. Une réédition de Cosmo est aussi en projet avec eux. Delcourt projette de rééditer l’intégrale d’Epsilon, suite de la série Mikros. OrganicComix va éditer Ontmoeting ( Fécondation ) dans sa version française sous le titre de “Demain...Mars”, un album SF érotique que j’avais réalisé pour la Hollande aux éditions Saga en 2012. A noter que mes épisodes du Phantom dialogués en scandinave et en anglais ont été édités en français par les Editions Images Innées. Voir Internet.

 

Ex libris OK KRONOS Place Bellecour

 

 * Enfin pour terminer quels sont vos projets à venir ?

- Dans l’immédiat, terminer la série “Messalina” aux éditions Ange. Prévue en 6 albums, je termine actuellement le tome 5. Je reviendrai ensuite sur l’épisode du “Garde Républicain” prévu chez Delcourt, Je l’ai laissé à moitié terminé, pour cause de...fatigue. Eh oui! Voilà 10 ans que je suis à la retraite, et je suis plus souvent à l’hôpital ou dans mon jardin que devant ma table à dessin. Projets à long terme? je ne sais...qui vivra verra. Mais j’avoue qu’un retour sur la planète Mikros me titille bougrement. 

* Un grand merci pour votre temps et si jamais vous souhaitez ramener Mikros, sachez que vous avez dores et déjà des volontaires sur qui compter…

- OK les amis! Je compte sur vous vous pour l’aider à combattre les Svizz qui vont bientôt revenir sur Terre. Le scénario est déjà sur ma table à dessin!

Avec mes meilleures amitiés et mes voeux de longue vie à ComixHeroes!

Jean-Yves Mitton

 

mikros2

 

 

Et pour conclure, encore 1000 mercis à Monsieur Mitton et à Original Watts.

J'avoue que pour l'enfant des années 80 qui vit en moi, c'est un sacré bon moment...

Et pour en savoir plus sur la série Kronos, rdv régulièrement sur Comixheroes !