9782756034171v

En juin 2012, Delcourt a commencé sans fanfare la publication du comic-book Sonic The Hedgehog de l'éditeur américain Archie Comics. Le microcosme comics français n'a pas franchement réagi à l'époque, puisque Delcourt n'a pas donné beaucoup d'informations au sujet de cette publication jeunesse, et il y a aussi fort à parier que bon nombre de personnes ont assimilé cet album aux nombreux dérivés BD de mauvaise facture dont certains éditeurs (qui les produisent en interne) sont coutumiers...

Ce serait pourtant une erreur, puisque cette série Sonic, si elle est n'est pas la première à être parue en France (mais Sonic The Comic de Fleetway aura droit à son propre article, promis), est véritablement importante aux USA, avec une parution débutée en 1993 et toujours en cours ! Mais il s'agit aussi de la colonne vertébrale d'un véritable univers partagé au sein des comics, qui a engendré pas mal de dérivés. L'univers d'Archie se base sur les personnages et situations mis en place dans le dessin animé Sonic The Hedgehog de DiC Animation sorti la même année, et trouve vite son ton propre (survivant à l'arrêt du programme télévisé). Mais concentrons-nous sur ce que nous propose Delcourt, pour le moment.

Ce premier album adapte le début du story-arc Genesis (un nom en guise de clin d'oeil à la célèbre 16 bits de Sega), et retrace donc les origines de l'univers du hérisson de la firme d'Haneda... dans leur version Archie Comics, tout du moins. Sonic, sur la trace des animaux disparus dans Green Hill Zone, affronte La Fouine, le neveu du Dr Robotnik, et finit par libérer à l'issue de la zone un trio composé de Sally l'écureuil, Boomer le morse et Antoine le renard. Tous les quatre, ils deviennent les Combattants de la Liberté, et poursuivent leur quête au travers de plusieurs zones fidèlement adaptées du premier jeu vidéo Sonic The Hedgehog, pour affronter leur nemesis ultime : le Docteur Robotnik.

 

176666_c

Le choix de Delcourt de commencer la publication de cette série historique par ces épisodes s'explique assez facilement : même s'il s'agit des numéros 226 à 229, l'histoire permet d'aborder l'univers Archie en simplicité - les personnages spécifiques à cette continuité s'y rencontrant pour la première fois - et le graphisme est beaucoup plus proche de la représentation actuelle de l'univers de Sonic qu'aux débuts de la série (l'évolution est flagrante, comme dans le cas des jeux vidéo).

201107_c201045_c

Cependant, le poids de la continuité risque de se faire sentir dans les épisodes suivant ce story-arc, puisqu'ils sont situés chronologiquement après des années d'aventures des Combattants de la Liberté, une longue période pendant laquelle sont apparus presque tous les personnages des jeux vidéo sortis depuis 1991. Alors qu'aux origines de l'univers Archie, tout restait encore à faire : seuls existaient Sonic, Tails et Dr Robotnik (et ses robots) pour les plus importants (Amy Rose et Metal Sonic étant encore très secondaires), et tout le contexte qui les entourait était quasiment vierge - ce qui explique les très grandes différences entre chaque déclinaison, comme nous le verrons dans un prochain article.

Néanmoins, je conseille au moins la lecture des deux premiers albums à tous. Il s'agit d'une BD de bonne facture, pour tout public, à même de séduire les enfants et leurs parents nostalgiques. Et qui sait, peut-être qu'un jour, Delcourt nous sortira des archives, et, rêvons un peu, le récent crossover Sonic/MegaMan !

 

(Merci au site Planète Sonic et au très complet Sonic Wikia !)