iron-man-poster3-bigblacksabbathbw

En 2008, Marvel Studios lance le premier film Iron Man avec force campagne marketing et plein de bandes-annonces. Mais dès le début, elles sont illustrées par un riff de guitare très caractéristique que les connaisseurs de rock reconnaissent sans mal, puisqu'il s'agit de la chanson Iron Man de Black Sabbath. Un choix un peu surprenant mais pas innocent...

Le groupe Black Sabbath s'est formé en 1969 à Birmingham, au Royaume-Uni, sous l'impulsion de quatre jeunes hommes (Ozzy Osbourne, Tony Iommi, Geezer Butler et Bill Ward) désireux d'échapper à une vie misérable qui ne leur aurait laissé comme alternatives que travailler en usine ou finir en prison. Ainsi, ce quartet de heavy blues rock, qui doit son nom au film éponyme de Mario Bava, décide de s'imposer en utilisant des éléments peu répandus à l'époque : la quinte diminuée ("intervalle du diable"), des paroles évoquant des concepts diaboliques et dystopiques, une voix possédée, un son lourd et pesant. Cette combinaison donnera naissance au son Heavy Metal, nommé d'après l'activité métallurgique de Birmingham, et ouvrira les portes du succès au quatuor.

black-sabbath

En 1970, Black Sabbath sort son deuxième album, intitulé Paranoid (au lieu de War Pigs, malgré le visuel). Si le premier single issu de ce LP reste leur plus gros succès à ce jour, l'album entier est considéré comme un classique, tant il est vrai qu'il est rempli de brûlots qui n'ont pas pris une ride et occupent encore quatre décennies après une place de choix à chaque concert donné tant par le groupe que par Ozzy Osbourne en solo, sans oublier les différents hommages rendus au fil du temps.

Et c'est sur cet album que se trouve une chanson aux forts relents de SF intitulée Iron Man, qui n'a pourtant rien à voir avec le super-héros de Marvel. En effet, les paroles racontent l'histoire tragique d'un héros qui a traversé le temps pour assurer le futur de l'humanité. Malheureusement, en traversant un grand champ magnétique lors de son voyage, il se transforme en une immobile statue d'acier. Le héros est alors progressivement oublié, les hommes ne voyant plus en lui qu'une singulière autant qu'énigmatique statue.  Bien que son état véritable soit inconnu, le personnage, conscient de son état autant que des pensées de l'humanité à son égard, devient de plus en plus amer, préparant sa vengeance. Le jour où il regagne sa liberté, l'homme de fer tue d'une terrible manière ceux qu'il a auparavant sauvés, et qui tentent désormais de fuir. Il a été représenté sur la pochette du double LP Live Evil de 1981 (juste derrière le Cochon de Guerre) :

081227988999

Néanmoins, si les paroles évoquent plus le Terminator que Tony Stark, Marvel Studios utilise la notoriété de cette chanson pour donner une identité et une attitude au héros du cinéma. Tony Stark version film est un personnage plus rock'n roll que son original sur papier, fait des meetings sur fond d'AC/DC, bricole en écoutant Suicidal Tendencies et arbore un t-shirt vintage de Black Sabbath. La version novellisée du film ira même jusqu'à établir que la chanson Iron Man est la préférée du milliardaire et que ça l'a influencé pour nommer son alter-ego en armure.

Un sacré itinéraire, donc ! Mais tant que Marvel n'a pas dans l'idée de mettre Ozzy Osbourne dans l'armure à la place de Robert Downey Jr, ça va.


Et voici en bonus la vidéo originale qui nous ramène 40 ans en arrière :